Capharnaüm !

Publié le par Hypolite Brindavoine

« Il faut se méfier des mots », est-il écrit en noir et blanc sur une gigantesque pancarte de la Place Fréhel, à l’angle de la rue de Belleville, dans le 20e. La citation est de Ben. Et elle est bien sentie.

Les conventions collectives proclament à qui mieux mieux que « chaque mot est une idée » ? Je m’en vais vous démontrer exactement le contraire. Depuis notre village d’irréductibles Gaulois cédant peu à peu aux sirènes réactionnaires et au règne du politiquement correct, dans notre pays du verbe et de l’exégèse, des interprétations littérales ou de l’esprit des textes, les mots n’ont jamais été aussi destructeurs qu’aujourd’hui.

« Cohésion sociale » ? Un mot va faire ou défaire une campagne électorale. « Modèle » et « gratuit » ? En voici d’autres qui vont littéralement mot-mifier notre pays et l’embaumer dans une fin de non-recevoir aussi fière que misérable à toute idée de progrès. « Les jeunes », les « petites » ? Tels des papillons, ceux-là se laissent difficilement attraper, et pourtant ! Ils vont créer le sentiment que le loup est aux portes de la ville. « Respect » ? Quelle belle preuve du délitement de la solidarité ! Et quelle lâcheté se cache encore dernière le terme fataliste de « Séisme politique » !

« Embellie » sur le front de l’emploi, « Reprise des négociations », « Changement dans la continuité », et autres « Chiffons rouges » ... autant de mots qui tiennent également pignon sur rue. Portés par le tourbillon médiatique, les mots sont dorénavant la carte maîtresse des acteurs du Capharnaüm : les candidats à rien, les patrons voyous, les forces vives de la nation, les usagers du service public pris en otages, les arroseurs-balayeurs en grève, les restaurateurs en colère, les radiés des listes du chômage, les victimes du verglas sur l’autoroute A6, les acquittés d'Outreau, les plombiers polonais, les sportifs préférés des Français, les ricaneurs de service public de chez Ruquier, les chanteurs du dimanche chez Drucker … tous les producteurs d'information courent après le bon mot qui passera en boucle au zapping, le mot d’esprit qui fera florès, les mots doux, les petits mots, les gros mots, les grands mots et j’en passe !

Et moi, dans tout ça, j’ai mon mot à dire !

Publié dans Pourquoi ce Blog

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mélie 22/02/2006 16:49

coucou ! je découvre ton blog.... avec stupeur et tremblement !Tes articles promettent, le style est drôle et incisif à la fois, j'adore.Bienvenue en tout cas et à très bientôt. Biz.Mélie

Sergela 20/01/2006 17:38

J'ai beaucoup aimer et ris en decouvrant ton site qui est deja dans mes favoris....
Viens me faire une petite visite
bonne chance

so 20/01/2006 15:02

Bonjour Hypolite, je suis tombée sur ton blog par hasard, et je le trouve génial... merci de m'avoir fait beaucoup rire et continue...